La suite ! La suite !

Je dirai même plus : suite et fin !

Après le succès retentissant des Trois Mousquetaires, Alexandre Dumas ne s’est pas arrêté en si bon chemin ! Il a écrit deux suites : Vingt ans après (1845) et le Vicomte de Bragelonne (1848-1850) où on voit nos quatre héros évoluer, vieillir et mourir (hélas !).

Vingt ans après (la vengeance de Mordaunt) :

Comme son titre l’indique, l’action de ce roman se passe « vingt ans après » 1628, soit en 1648-1649.
Histoire : Louis XIII est mort depuis 6 ans. C’est la Régence. Anne d’Autriche dirige la France à la place de Louis XIV, trop jeune, avec son premier ministre, Mazarin. C’est également la Fronde, conduite par le Duc de Beaufort. En Angleterre, Oliver Cromwell soulève le peuple contre son roi et fait exécuter Charles Stuart 1er.
Fiction : d’Artagnan, Athos, Porthos et Aramis ne se sont pas revus depuis le siège de la Rochelle. D’Artagnan est lieutenant des mousquetaires au service de Mazarin, Porthos est le plus riche bourgeois de Picardie, Aramis est devenu abbé et Athos s’est retiré au comté de la Fère pour élever son fils de 15 ans, Raoul, vicomte de Bragelonne. Contrairement au premier roman, les voilà séparés : d’Artagnan et Porthos sont mazarinistes tandis qu’Athos et Aramis sont frondeurs. Malgré tout, ils sont obligés de faire équipe pour sauver Charles 1er et  contenir Mordaunt, le  fils caché de Milady. Celui-ci a décidé d’éliminer un à un les  hommes qui ont fait assassiner sa mère. Nos quatre amis ne sont pas encore au bout de leur surprise !

Le Vicomte de Bragelonne (le Masque de Fer) :

Comme son titre ne l’indique pas, l’histoire se joue de 1661 à 1673.
Histoire :Mazarin meurt en mars 1661. Louis XIV, alors âgé d’une vingtaine d’années, obtient enfin la couronne. Il a autour de lui Colbert, intendant des finances et Fouquet, surintendant. Inutile de rappeler ce qui se passe après : Fouquet est arrêté par le capitaine des mousquetaires, d’Artagnan, pour fraudes fiscales. Après avoir quitté Marie Mancini, nièce du feu cardinal, Louis XIV fait la connaissance de sa nouvelle belle-soeur, Henriette d’Angleterre, et d’une suivante, Louise de La Vallière. C’est surtout un roman retraçant les débuts du Roi-Soleil !
Fiction : les quatre frais mousquetaires d’antan sont maintenant vieux et fatigués. D’Artagnan obtient enfin le poste tant convoité de M. de Tréville, Porthos est devenu le richissime baron du Vallon de Bracieux de Pierrefonds, Aramis est évêque de Vannes et Athos regarde amoureusement grandir le beau Raoul, âgé de 25 ans environ. La fin est proche, chacune de leurs actions les mèneront vers leur destinée : Aramis, pour aider Fouquet, enrôle Porthos pour kidnapper l’arrogant Louis XIV et le remplacer par Phillipe, le Masque de Fer. D’Artagnan fait tout pour les en empêcher. Athos défaille  lorsque Raoul part à la guerre à cause d’un chagrin d’amour. Tout bascule : le plan d’Aramis et Porthos échoue, ils sont obligés de fuir. D’Artagnan obtient l’estime du roi. Apprenant la mort de Raoul, Athos se laisse mourir. D’abord Porthos, puis Athos et enfin d’Artagnan, ils meurent les uns après les autres. La plus grande des aventures est terminée !

Adaptations cinématographiques :

Vous allez avoir droit à un très bon film et à un plutôt mauvais, ce sont les seuls que j’ai à la maison et qui traitent du sujet.

Pour Vingt ans après : il ne faut pas oublier le troisième et dernier film de la trilogie de Richard Lester : « Le retour des Mousquetaires » (1989). Il garde les mêmes ingrédients qui ont si bien réussi pour les deux précédents (voir « BDs, films, parodies… »). Sauf qu’Hollywood a rajouté son grain de sel : Mordaunt devient une magnifique jeune femme, Justine de Winter (Kim Catrall – Sex and the City) qui séduit Raoul de Bragelonne (C. Thomas Howell), un jeune homme de 20 ans passionné d’astronomie. On ne peut pas reprocher au réalisateur de rajouter un peu de sensualité à une oeuvre essentiellement masculine. Ce film est très agréable à regarder même s’il est moins fidèle que les deux autres.

Pour le Vicomte de Bragelonne : ce n’est pas réellement l’intégralité du roman, ce n’est que le passage du masque de Fer. « L’Homme au Masque de Fer » est un film de Randall Wallace (2000) regroupant Leonardo Dicaprio (Louis XIV/Philippe), Jeremy Irons (Aramis), Gérard Depardieu (Porthos), John Malkovich (Athos) et Gabriel Byrne (d’Artagnan). Ne cherchez pas, le film n’est pas du tout fidèle au roman. L’intérêt réside dans le jeu des acteurs, les décors et les costumes. Je précise pour ceux qui se poseraient la question : d’Artagnan n’a pas eu de liaison avec Anne d’Autriche et encore moins, n’est le vrai père de Louis XIV, Christine n’existe pas, le complot n’a pas réussi et d’Artagnan ne meurt pas de cette manière.

Le saviez-vous ?

C’est fini, mon argumentation est terminée !
J’espère que mon blog vous a plu. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à poster un commentaire sur l’article correspondant.

Pour conclure en beauté et rien que pour le plaisir, voici le dernier paragraphe du dernier chapitre « La mort de M. d’Artagnan » dans le Vicomte de Bragelonne :

« Alors serrant de sa main crispée le bâton brodé de fleurs de lis d’or, il abaissa vers lui ses yeux qui n’avaient plus la force de regarder au ciel, et il tomba en murmurant ces mots étranges, qui parurent aux soldats surpris autant de mots cabalistiques, mots qui avaient jadis représentés tant de choses sur la terre, et que nul, excepté ce mourant, ne comprenait plus :

– Athos, Porthos, au revoir. – Aramis, à jamais, adieu !

Des quatre vaillants hommes dont nous avons raconté l’histoire, il ne restait qu’un seul corps : Dieu avait repris les âmes. »

billet suivant - retour sommaire 

The URI to TrackBack this entry is: https://rosguezet.wordpress.com/2010/11/23/la-suite-la-suite/trackback/

RSS feed for comments on this post.

5 commentairesLaisser un commentaire

  1. Je tiens à te féliciter pour ton travail, et ce blog.

    « Pour conclure en beauté et rien que pour le plaisir » : c’est réussi !

  2. Tu sais déjà ce que j’en pense mais je le redis pour que tout le monde le sache: j’ai adoré! Je n’ai pas lu le livre et pourtant, j’ai tout compris et je ne me suis pas sentie blasée. Les articles sont bien pensés, le style spontané et drôle. C’est intéressant sans être rébarbatif. Encore bravo! Je suis sûre que tu auras une super note au TPE. =D =)😉 ^^

    • Merci beaucoup, ça me fait plaisir que tu aies aimé !
      Quand on est vraiment passionné par un sujet, on intéresse également ceux avec qui on le partage.🙂

  3. Personnellement, j’ai vu « l’homme au masque de fer » de Randall Wallace et je n’ai pas du tout aimé. J’ai même été extrêmement déçu des acteurs: ce qui aurait pu être un super mélange (Di Caprio, Malkovitch, Depardieu, Irons) m’a paru un peu lourd. Mais bon, je n’ai pas vu le film en VO et ça a peut-être joué…😀
    en tout cas, tes articles me donnent bien envie de voir d’autres films!

    • Tu as raison de donner ton avis. C’est vrai que du côté de la fidélité au livre, c’est une véritable bouffonnerie. Mais on peut trouver de l’intérêt ailleurs…ou pas.🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s